15.05.2017

19 traditions de mariage insolites

Chez EliteRencontre, nous aimons l'amour. Ajouté à cela, nous sommes un site de rencontre à l'attention de tous les célibataires ayant pour ambition de trouver une relation durable. De nombreux couples se sont formés et se sont mariés après s'être rencontrés sur notre site. C'est ce qui a inspiré cet article : faire découvrir les traditions de mariages insolites de 19 différents pays, mises en image par l'illustrateur Louis Labron-Johnson.

1 – Allemagne : La bûche sciée

Encore en habit de cérémonie, les jeunes mariés doivent s’atteler à une tâche originale : scier ensemble une bûche de bois ! Cette dernière est généralement déjà coupée en partie par les pères des mariés respectifs et symbolise l’équilibre du mariage. Afin de mener la tâche à bien, les époux doivent faire preuve d’entente et de coordination ; des qualités essentielles pour affronter les aléas de la vie de à deux.

2 – Au sud des États-Unis : L’enterrement du bourbon

Au Sud des États-Unis, la météo au jour du mariage dépend d’une bouteille de bourbon ! Un mois avant l’échange de vœux, une bouteille de bourbon entière est enterrée à l’envers, près du lieu où la cérémonie aura lieu. Son rôle : chasser la pluie ! Mais enfin, qu’il pleuve ou non, la bouteille sera déterrée, partagée et appréciée durant la réception.

3 – Hongrie : La mariée est à vendre !

Pendant la réception, un invité se lève avec un grand bol vide et crie « LA MARIÉE EST À VENDRE ! ». Il met ensuite de l’argent dans le bol, le passe à une autre personne et commence à danser avec la mariée. Ainsi, tous ceux qui ajouteront de l’argent dans le bol pourront inviter la mariée pour une danse jusqu’à ce que… son conjoint la kidnappe ! Il devra à son tour divertir les invités afin de réellement regagner sa dulcinée.

4 – Canada : La danse des bas de laine

Mieux vaut se marier avant son cadet à l’ouest du Québec et au nord de l’Ontario ! Lors de la réception, les aînés n’ayant encore pas trouvé leur moitié doivent s’accoutrer de drôles de chaussettes multicolores, montées jusqu’aux genoux et tricotées pour l’occasion. Le grand frère, ou la grande sœur exécute ensuite une danse sur un air rythmé, tandis que les invités lui lancent de l’argent qui sera recueilli au terme de la performance et généreusement offert aux mariés. Et les chaussettes ? L’aîné les garde en souvenir en espérant ne pas avoir à les utiliser à nouveau…

5 – Finlande : Morsiamen ryöstö (le vol de la mariée)

Si vous assistez à une réception de mariage finlandaise, ne vous inquiétez pas si la mariée se fait kidnapper ! Les garçons d’honneur (souvent déguisés en bandits) volent l’épouse, obligeant le conjoint à effectuer quelques tâches pour la récupérer : dessiner un portrait de sa bien-aimée, lui écrire un poème enflammé… tout pour prouver son amour ! Que fait la mariée pendant ce temps ? Elle se laisse divertir en buvant quelques verres offerts par ses ravisseurs.

6 – Guatemala : Le cassage de cloche

Après la cérémonie, les invités se réunissent traditionnellement chez les parents du marié. Devant la porte se trouve une cloche en céramique blanche remplie de riz, de farine et de toutes sortes de grains représentant l’abondance. À l’arrivée des nouveaux mariés, la mère les accueille en cassant la cloche, qui selon la croyance, apportera au couple chance et prospérité.

7 – Belgique : Le mouchoir de la mariée

En Belgique, la mariée porte un mouchoir brodé à son nom. Après le mariage, il est encadré et accroché au mur. Il le reste jusqu'aux prochaines noces familiales, où le tissu est transmis à la mariée suivante qui y brode à son tour son nom. Ainsi, le mouchoir se transmet de génération en génération et devient au fil du temps un trésor familial.

8 – Écosse : « the blackening of the bride » (le noircissement de la mariée)

La tradition veut que quelques jours avant le mariage ait lieu le “noircissement de la mariée”. La mariée (et parfois le marié), est capturée par la famille et les amis du couple. La captive est couverte par ses proches d’immondices ; de la bière, de la mélasse, du poisson pourri, des plumes, de la farine… Elle doit ensuite parader dans les rues afin d’être vue de tous. Pourquoi ? Si elle survit à cette épreuve, le mariage ne sera qu’une formalité !

9 – Corée du Sud : La frappe du poisson

Les Sud Coréens ne manquent pas d’originalité lorsqu’il s’agit de célébrations. Dans une partie du pays, la réception du mariage est interrompue afin de laisser place à une tradition assez spéciale : les amis du marié attachent ses chevilles à l’aide d’une corde, l’assoient et frappent la plante de ses pieds avec du poisson seché. Ainsi, il gagne en vitalité comme en virilité, et sera prêt à passer sa première nuit d’homme marié avec plein d’entrain.

10 – France : Le pot de chambre

Dans certaines familles françaises perdure encore une vieille tradition : celle du pot de chambre. Au départ, on voulait qu’au lendemain de leur nuit de noce, afin de leur redonner de l’énergie, les amis des mariés les réveillent en leur faisant boire le contenu d’un pot de chambre préparé pour l’occasion. À l’intérieur se trouve différents alcools, des bananes, du chocolat, du pain… et même du papier  toilette ! Aujourd’hui le concept est le même, mais le pot de chambre est concocté avec les restes d’alcool de la réception et les mariés le boivent avant d’aller se coucher (encore une question d’énergie).

11 – Nouvelle-Zélande : les portes ouvertes

Jusqu’en 1994, il était illégal de se marier en un lieu où les portes étaient fermées. En effet, il fallait que toute personne souhaitant intervenir et se prononcer contre le mariage puisse le faire à tout moment. Ce qui compliquait l’affaire lorsqu’il s’agissait de mariage en mer – afin de se marier sur un bateau, il fallait absolument qu’il soit amarré. Si la loi est aujourd’hui abrogée, la tradition est restée et les portes restent toujours ouvertes.

12 – Inde : Joota chupai (les chaussures cachées)

En Inde, il est coutumed’enlever ses chaussures avant de se diriger vers le mandap (l’autel). S’en vient alors une bataille féroce entre les familles des mariés. Celle de l’épouse essaie de voler les chaussures tandis que celle de l’époux fait de son mieux pour les protéger. Si la famille de la mariée réussit en effet à voler les chaussures, il est du devoir du marié de payer une rançon pour qu’elles lui soient restaurées.

13 – Argentine : le gâteau au ruban

Qui sera la prochaine à se marier ? En Argentine, plutôt que de déterminer cela avec un lancer de bouquet, c’est un gâteau fourré aux rubans qui fait foi. Chaque demoiselle tire un ruban du gâteau et trouve au bout un petit porte bonheur. Cependant, une seule chanceuse aura une bague au bout de son ruban. Elle sera la prochaine à se faire passer la bague au doigt !

14 – Espagne : Cortar la corbata del novio (la découpe de la cravate)

Après l’échange des vœux, en général durant la réception, les garçons d’honneurs et amis du marié se réunissent afin de lui couper la cravate qu’il a au cou. Celle-ci est coupée en petits morceaux qui sont ensuite vendus aux enchères aux invités. Ils apportent chance à ceux qui s’en procureront unmorceau.

15 – Norvège : Kransenkake

Le gâteau de mariage norvégien est le Kransekake. Il est constitué de plusieurs couches d’anneaux (faits avec du sucre, de l’œuf et des amandes) du plus grand en bas, au plus petit en haut. Selon la tradition, les mariés doivent soulever la couche supérieure du gâteau ; le nombre d’anneaux qui se détachent avec le premier définit le nombre d’enfants qu’aura le couple ! 

16 – République tchèque : Le partage de la cuillère

Les tchèques ont réussi à faire de la soupe un repas de mariage ! En entrée est servi un bol de soupe aux mariés qu’ils devront déguster à l’aide d’une seule cuillère pour deux. Afin de rendre la tâche un peu plus compliquée, ils sont enroulés ensemble dans une serviette ou un drap, leurs mains sont liées elles aussi ensemble. La lutte qui va suivre pour terminer la soupe à deux symbolise la façon dont ils devront travailler ensemble dans le futur.

17 – Pologne de l’ouest : Poltrabend – la soirée bruyante

Quelques nuits avant le mariage, le couple se réunit avec amis et familles pour casser un maximum de porcelaines et céramiques. Assiettes, pots de fleurs, carrelage ou même cuvettes de toilettes, tout y passe – à part le verre et les miroirs. La tradition dit que « Scherben bringen Glück » c’est à dire : vaisselle brisée apporte félicité. Après cette bruyante soirée, les mariés se chargent ensemble du ménage, ceci montrant leur capacité à collaborer.

18 – Mexique : El Lazo (le lasso)

Une fois les vœux échangés, les proches des nouveaux mariés les entourent d’un lasso brodé ressemblant généralement à un chapelet. La fabrication de cette petite corde est souvent très élaborée, faite en cristal ou en perles, et est mise autour des mariés  en forme de huit. Un symbole fort de l’union éternelle, comme le signe de l’infini.

19 – Russie : Vykup nevesty (la mariée aux enchères)

Lorsque le jeune futur marié vient chercher sa dulcinée chez elle avant la cérémonie, il est de son devoir de payer une rançon aux proches de la demoiselle. La chose se complique lorsque, non satisfait de la première somme offerte, ils lui présentent une autre personne que celle attendue… De plus, c’est en général, un homme déguisé en mariée ! Le jeune homme doit alors payer une rançon plus conséquente et lorsque la somme est enfin satisfaisante, la mariée lui est présentée et le mariage pourra commencer.

Commentaires
plus de commentaires