Salama Marine, 13.10.2017

La vengeance amoureuse ne passera plus par moi !

L’autre vous fait-il payer sans s’en apercevoir ce que lui même à vécu ? Souvent, dans le contexte des courtes liaisons, un phénomène récurrent se produit. Votre partenaire paraît emballé, investi, voir fou d’amour pour vous et, un beau matin, souvent par texto, il vous largue ! Serait-ce une question de vengeance amoureuse ?

Rubrique spéciale: Il/Elle ne veut pas s’engager, pourquoi ?

> Vengeance amoureuse: vous fait-il/elle payer ses échecs amoureux sans s'en rendre compte ?

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, la plupart se racontent l’histoire qu’avec vous, cela pourrait être différent et, comme le deuil est toujours d’actualité, il leur faudra quelques liaisons avant de s’engager avec la bonne personne.

Pour autant, un phénomène semble se produire de plus en plus fréquemment : certaines personnes, loin d’en avoir conscience, se débrouillent pour vous faire vivre, par la façon dont elles se comportent, les mêmes attentes, frustrations et autres émotions qu’elles-mêmes ont subi dans l’idylle précédente avec leur « bad boy » ou leur « Cruella ». Elles ont en effet été sinon maltraitées, tout du moins au service des états d’âme de ces derniers et toujours dans l’attente des miettes que ceux-ci voulaient bien leur concéder.

Submergé par la douleur et la tristesse de ses échecs amoureux, votre nouveau « date » se révèle incapable d’oublier celui ou celle qui lui a fait vivre tant d’amour et de souffrance à la fois. Même s’il l’évoque sans passion apparente, il se décharge sur vous en vous faisant payer, au sens propre comme au sens figuré, ce que lui même a vécu. Ce « transfert » d’émotions négatives se fait de façon quasi instinctive et peut prendre cette forme de vengeance amoureuse dont la personne n'a pas conscience.

 

Sur le même sujet : Rupture amoureuse : est-il ou est-elle guéri(e) ?

 

Séverine, 40 ans, vient de rencontrer Jérôme. Il lui dit être divorcé. Elle omet de lui demander depuis quand, persuadée que cela remonte à quelques années ; sans doute la peur d’une réponse décevante qui remettrait en cause des perspectives alléchantes.

Quelle ne fut pas sa surprise quand, lors du premier rendez-vous, il répondit à l’inévitable question : « Mon divorce sera prononcé dans quelques semaines mais c’est clair dans ma tête, je suis séparé depuis quatre ans déjà et c’est comme si c’était fait ! »

Les mojitos aidant, Séverine passe un super bon moment. Elle écoute les infos qu’il lui donne et décide de faire confiance à l’apparente assurance de cet homme charmant et drôle qui se distingue de ceux qu’elle a rencontrés récemment. Pourtant, au bout de quelques semaines fusionnelles, il lui explique très embarrassé qu’il ressent un manque  d’intensité et préfère arrêter là, plutôt que de la faire souffrir davantage plus tard.

Si elle avait prêté attention aux propos échangés lors du premier rendez-vous, elle aurait capté que son interlocuteur vivait en mode frustration depuis une bonne dizaine d’années. En effet, son ex-épouse s’était refusée à lui, l’incitant après moult tergiversation à prendre une maitresse qui l’avait révélé sur le plan sexuel. Maitresse qui l’avait finalement quittée, suite au comportement soudain torride de sa conjointe jusque là peu intéressée par la chose. La maîtresse quittée, l’épouse retrouve ses vielles habitudes et de surcroit ajoutant, sombre dans l’alcool pour oublier ce coup de canif dans le contrat. Les scènes violentes et autres tentatives de suicide se multiplient : la vie de Jérôme devient un enfer ; celle des trois enfants aussi !

Jérôme est resté une dizaine d’années supplémentaire dans la frustration avant de demander le divorce. Il se venge aujourd’hui, sans s’en rendre compte. Quand il rencontre une femme qui lui plaît, il fait monter la pression, se comporte de façon à la rendre amoureuse et, lorsqu’elle est bien accrochée, la quitte sous le prétexte récurant du manque d’intensité. Il recherche ainsi ce qu’il a vécu avec la maîtresse et qu’il ne trouvera jamais dans la mesure où la transgression et l’interdit donnaient un caractère fascinant à leurs ébats. Parallèlement, il fait payer à ses nouvelles conquêtes la colère qu’il ressent encore à l’égard de son ex-épouse.

 

A lire également : S'inscrire sur un site de rencontre après un divorce

 

Jean s’est emballé pour Claire dès l’instant où il a croisé son regard. Séparée depuis un an d’un mari quelque peu pervers et dominateur, elle entretient une relation complexe, ponctuée d’échanges quotidiens avec celui-ci. Chaque fois qu’elle tente de couper le lien, l’époux la reprend sous son emprise. Les principes de la jeune femme lui interdisent de faire l’amour avec un autre homme tant qu’elle est mariée devant Dieu. Jean attend depuis un an que Claire divorce pour enfin pouvoir construire avec elle. Supporter la solitude affective et sexuelle lui est difficile. Il cherche des aventures sur les sites de rencontre, dans l’objectif précis de dissocier le sexe de l’amour.

Claire traite Jean comme son mari la traite : elle le manipule et fait naître l’espoir pour le garder elle aussi sous sa coupe. En acceptant d’éponger les états d’âme et les doutes de sa dulcinée, Jean lui donne l’énergie qui lui permet de supporter son mari et de rester à sa disposition, l’éloignant ainsi de son projet initiale de rupture.

Cependant, tout n’est pas toujours forcément dit lors du premier rendez-vous. Parfois, la personne présente un profil « parfait ». Elle semble prête à s’engager. Les débuts seront prometteurs et vous vivrez une parenthèse enchantée. Pour autant, au fil des rendez-vous, vous serez confronté(e) à des révélations parfois bizarres, inattendues. Vous chercherez à retrouver les sensations merveilleuses des débuts, persuadé(e) qu’avec de la patience et de l’amour, tout redeviendra comme avant. Cette quête pourrait vous garder des années à attendre un revirement tant attendu.

Vous avez affaire à une personne maligne et expérimentée qui sait dissimuler ses zones d’ombres et se débrouiller pour botter en touche quand vous le questionner. Quelques signaux d’alerte doivent éveiller votre vigilance, même s’ils ne suffisent pas à poser le diagnostic. Ils vous aideront à lire entre les lignes lors des premiers rendez-vous : 

  • La personne évoque souvent de son ex, montre de la colère ou de la tristesse à son égard.
  • La rupture est récente (moins d’un an et demi), elle vit encore chez ses parents ou vient juste de retrouver un logement.
  • Un procès est encore en cours ou elle ne voit plus l’un de ses enfants suite à l’aliénation de l’autre parent.
  • Elle s’emballe trop vite, fonce, fait des déclarations et prétend avoir trouvé son alter égo.
  • À l’inverse, elle met du temps à répondre à vos messages, réagit à des heures inhabituelles, ne vous contacte que sur whatsApp et s’avère, en définitive, très peu disponible.

À vous de poser les bonnes questions, d’identifier les zones troubles d’écouter votre ressenti et de prendre le temps avant de foncer ! Un échec amoureux peut être bien plus long et douloureux à digérer que la personne ne veut bien le croire. Dans votre propre intérêt, prêtez attention aux détails et aux signaux que l’autre renvoie, vous apprendrez à reconnaître ainsi une personne qui est prête ou non à s’engager.

Commentaires
plus de commentaires