Salama Marine, 27.09.2016

1 célibataire sur 3 prêt à manger moins de viande par amour

L’enquête, menée par EliteRencontre, auprès de 700 célibataires français s’est intéressée à la vie amoureuse des végétariens en France. Comment leur régime alimentaire entre-t-il en compte lorsque vient le temps du premier rendez-vous ? Mais aussi de la vie à deux ?

L’étude révèle que :

  • Seuls 3 % des végétariens insisteraient pour que leur partenaire mange moins de viande
  • 36 % des célibataires seraient prêts à manger moins de viande pour leur partenaire
  • 16 % des végétariens estiment que leur régime rend la recherche d’un partenaire difficile
  • Ne pas pouvoir cuisiner à deux est ce qui inquiète le plus les célibataires
  • Explications de la psychologue Salama Marine
  • Infographie : « Dans quel pays un végétarien a le plus de chance de trouver l’amour ? »

« C’est moi ou la viande »

Pour 10 % des carnivores interrogés, la peur d’être converti(e) est la raison principale qui les empêcherait de sortir avec un végétarien. Et pourtant…

S’ils étaient en couple, seuls 3 % des végétariens souhaiteraient convertir leur partenaire. Alors que 45 % d’entre eux voudraient simplement que celui ou celle-ci fasse un effort pour moins manger de viande.

Alors que près de 70 % des mangeurs de viande préféraient rompre plutôt que de changer leur régime alimentaire, s’ils avaient à faire à l’ultimatum « c’est moi ou la viande », il semble qu’en réalité ils se montreraient nettement plus ouverts lorsque l’on leur demande avec plus de tact ! En effet, 36 % seraient prêts à accepter de ne pas manger de viande en présence de leur partenaire végétarien(ne), et même 16 % à changer complètement de régime alimentaire par amour.  

Plus dur de trouver l’amour lorsque l’on est végétarien ?             

À choisir, 83 % des célibataires interrogés préfèreraient débuter une relation avec un mangeur de viande. Seuls 16 % choisiraient donc un ou une végétarien(ne), ce qui place la France à l’une des dernières positions du classement européen (cf infographie). 16 % des végétariens affirment même que « leur régime alimentaire complique parfois les choses » dans leur recherche de l’amour. Et 65 % d’entre eux évitent même de l’indiquer sur leur profil de site de rencontre afin de ne pas effrayer un ou une potentielle partenaire !

Cuisiner à deux sinon rien !

Ce qui préoccupe le plus les célibataires –végétariens ou non-, c’est la peur de ne pas pouvoir cuisiner et partager leur repas à deux. En effet lorsqu’on leur demande « Quelle serait la chose la plus difficile si vous formiez un couple ‘mixte’ ? » ils répondent à 35 % « cuisiner à deux ». La même réponse arrive en tête chez les végétariens (36 %).

La psychologue d’EliteRencontre Salama Marine, explique les raisons pour lesquels le partage des repas à tant d’importance dans la vie de couple :

« Partager un repas est sans doute un des actes (habillés !) les plus intimes pour un couple. Se retrouver à table, les yeux dans les yeux, sans éléments extérieurs perturbateurs, est une étape qui peut être difficile à passer. Si cette étape, aussi délicate que fondamentale, se déroule sans accros, le couple a de grandes chances de bien se porter. Et cette étude confirme à quel point se sentir à l’aise durant un repas avec son partenaire est important : cela va de la manière de manger, aux goûts culinaires qui s’accordent… ou non ! C’est pourquoi certaines personnes sont sans doute effrayées de ne pas partager les mêmes habitudes alimentaires que leurs partenaires : l’harmonie, que suppose le partage d’un repas à deux, risque d’en être bouleversé. » 

Découvrez ci-dessous l’infographie : « Dans quels pays les végétariens ont-ils le plus de chance de trouver l’amour ? » (cliquez pour agrandir)

You voted 3. Total votes: 47
Evaluation de l'article :
Note pour "Etude : les célibataires végétariens ". Moyenne: 3.43 sur 5 basée sur 47 évaluations
Commentaires
plus de commentaires